CODES95, Education Santé Val d'Oise
CODES95, Education Santé Val d'Oise
agrandir le texte initialiser diminuer le texte initialiser initialiser
Recherche avancée
Recherche

Le dépistage organisé du cancer du sein

Les Valdoisiennes ont compris l'enjeu du dépistage organisé du cancer du sein. En 2007, ce sont près de 38.000 femmes de 50 à 74 ans (soit 57% de la population cible qui ont répondu à l'invitation de PSVO en se rendant chez un radiologue pour effectuer gratuitement une mammographie). C'est le meilleur résultat depuis le lancement de la campagne en 1991. Un pourcentage qui place notre département largement au dessus des moyennes régionale (38%) et nationale (50%).

Mais PSVO n’a aucunement l’intention de s’endormir sur ses lauriers. L’association poursuit ses efforts notamment auprès des personnes qui connaissent des difficultés pour accéder à l’information. Elle a ainsi engagé des actions avec les communes de Gonesse et d’Eragny ainsi qu’avec différents partenaires impliqués auprès de ces femmes (professionnels,associatifs mutuelles,institutionnels...).
Elle a également créé une brochure illustrée pour toucher les femmes qui soufrent d’un handicap comme la surdité et celles qui ne savent pas lire afin de les inciter à participer au dépistage. Cette brochure sera disponible dès le premier trimestre 2009.

Pour rappel :

  • Le cancer du sein est le plus fréquent de tous les cancers de la femme (36% ) et la première cause de mortalité par cancer chez elle (20%),

  • Près d’une femme sur 8 sera confrontée au cours de sa vie à un cancer du sein.

 Les avantages du dépistage organisé du cancer du sein :

  • La régularité (une invitation tous les 2 ans),

  • Le choix d’un radiologue ayant reçu une formation spécifique,

  • Le contrôle du matériel utilisé par les radiologues tous les 6 mois,

  • La gratuité de la mammographie,

  • La double lecture des mammographies normales ou bénignes soit environ 98% des mammographies.

Les résultats :

  • 199 cancers ont été détectés en 2007 dont 20 en seconde lecture.

  • 93% des mammographies étaient normales et 7% ont nécessité une surveillance ou des examens complémentaires.

Les objectifs :

  • Atteindre un taux de participation de 60% des femmes.

 


 | 
 |