CODES95, Education Santé Val d'Oise
CODES95, Education Santé Val d'Oise
agrandir le texte initialiser diminuer le texte initialiser initialiser
Recherche avancée
Recherche

Les volontaires d'Unis-Cité en action dans le Val d'Oise

Depuis 1994, l'association Unis-Cité propose aux jeunes de 18 à 25 ans de consacrer 6 ou 9 mois de leur vie pour faire l'expérience d'un service civil volontaire. En équipe, ces jeunes d'origines sociale et scolaire très variées, mènent différents projets aux côtés de structures locales agissant dans les domaines de l'action sociale, du développement durable ou de l'accès à la culture. C'est pour eux, une étape de citoyenneté active mais aussi un moment de réflexion sur soi et sur la société.

Cette forme d'engagement a connu un réel engouement en Ile-de-France puisque l'effectif des équipes s'est vu multiplié par trois en un an, contribuant ainsi à la dynamique locale du tissu associatif.

De toutes origines sociale ou culturelle, ces jeunes qui n'auraient probablement jamais eu l'occasion de se rencontrer, s'organisent au quotidien pour mener à bien des projets de solidarité, en tenant compte et en tirant parti de leurs différences. Accompagnés par nos permanents, ils vivent ainsi une véritable expérience de travail en équipe et de brassage.

Unis-Cité connaît aujourd'hui un nouvel essor en Val d'Oise.
Le soutien du Conseil général du Val d'Oise permet à l'association de développer un programme de service civil volontaire spécialement dédié aux jeunes valdoisiens, et plus particulièrement aux jeunes issus de l'agglomération de Cergy-Pontoise. En 2007, 56 jeunes y participeront en agissant pour plus de solidarité et de respect de l'environnement dans leur département.
8 jeunes ont dans un premier temps participé à ce programme sur un engagement de 6 mois qui s'est achevé en septembre.
Cette première équipe de 8 volontaires valdoisiens a eu l'occasion de participer à un projet de sensibilisation à l'hygiène. En effet, au centre socio-culturel Aquarel, situé en plein cœur du quartier de Marcouville à Pontoise, dans le cadre du "Pôle Accueil des Parents", les référents ont constaté un manque d'hygiène chez certains enfants du quartier. D'où le projet mené par cette équipe de volontaires : sensibiliser parents et enfants à l'hygiène et aux risques domestiques, sur un mode ludique.
 
Le Pôle Accueil a demandé que la dimension éducative parent/enfant se fasse autour d'un temps convivial (petit-déjeuner familial), suivi de jeux d'animation autour des thèmes choisis : hygiène corporelle, bucco-dentaire et alimentaire, risques domestiques.
En accord avec les professionnels de la structure, l'équipe de volontaires a pris l'initiative de créer une exposition ludique autour de la santé au quotidien. Cette décision s'est construite autour des compétences de chacun (recherche d'information auprès des professionnels de la santé, restitution de l'information sous forme ludique, créativité, etc.). Afin de sensibiliser les parents et les enfants, les volontaires ont également organisé un petit déjeuner familial et collectif. Ce temps convivial, c'était aussi une façon d'impliquer les parents dans la structure et de favoriser les échanges parents/enfants/professionnels. Pour informer les habitants du quartier de cet événement, les volontaires avaient réalisé une affiche et mené une campagne d'affichage, puis adressé une invitation aux adhérents du centre socio-culturel.

Les actions auxquelles participent les volontaires ont pour cadre les associations de quartier, écoles, organismes sociaux, maisons de retraite, etc. avec les objectifs suivants :

  • faciliter les contacts entre les générations,

  • retisser le lien social dans les quartiers,

  • favoriser les échanges interculturels,

  • promouvoir la lecture chez les enfants,

  • améliorer le cadre de vie des plus démunis, animer des ateliers de prévention santé, etc.

Tout cela dans le département du Val d'Oise. Ce projet de solidarité est une vraie opportunité d'engagement et de participation citoyenne pour les jeunes de l'agglomération de Cergy-Pontoise et un véritable "coup de pouce" pour les associations du département.


 | 
 |