CODES95, Education Santé Val d'Oise
CODES95, Education Santé Val d'Oise
agrandir le texte initialiser diminuer le texte initialiser initialiser
Recherche avancée
Recherche

Un exemple d'outil pédagogique "BBnut" ( 04/12/2009 )

Pour parler de l'alimentation du jeune enfant (0-3ans) auprès des personnes en précarité
Soucieux de promouvoir une alimentation favorable pour bébé auprès des populations en difficulté, différents professionnels de l'Essonne et de la Seine Saint-Denis se sont réunis autour du projet BBnut.

Qu’est-ce que BBnut ?

BBnut est un projet visant à proposer aux personnes travaillant auprès des populations en précarité (ex : association d’aide alimentaire, services des PMI, etc.) :

  • un outil pour échanger sur l’alimentation du jeune enfant (de 0 à 3 ans),

  • une formation à l’animation autour de l’outil,

  • le suivi des structures sur leurs premières animations.

Ainsi, BBnut permet de soutenir la mise en place d’actions éducatives sur l’alimentation du jeune enfant au sein de lieux régulièrement fréquentés par les populations en difficultés.

 

L’objectif sous-tendu est de faciliter les liens vers les professionnels capables de répondre aux besoins spécifiques des familles (notamment les médecins PMI).

 

Objectifs de BBnut :

L’outil BBnut est un support d’intervention. Il a pour objectif de favoriser les échanges et de valoriser les connaissances et savoir-faire autour de l’alimentation du jeune enfant. Il ne remplace pas les compétences de l’animateur, d’où la nécessité d’être expérimenté ou formé au sujet.

 

Cet outil a été créé pour intervenir en priorité auprès des populations en situation de précarité afin d’échanger sur les informations essentielles autour :

 

  • de l’âge et des principes de la diversification,

  • des différents laits,

  • des matières grasses,

  • de la viande, du poisson, des oeufs,

  • des consommations hors des repas,

  • des relais de professionnels,

  • de l’influence du marketing, de la publicité et du prix des produits,

  • de la cuisine familiale et traditionnelle et de la préparation des repas,

  • des dimensions éducatives et affectives de l’alimentation.

Les actions visant à promouvoir l’alimentation doivent s’inscrire dans la durée et prendre en compte l’ensemble des conditions de vie, d’autant plus si le contexte est précaire. Ces actions doivent viser une alimentation qui aide à mieux se nourrir mais aussi à se réunir et se réjouir.

 


 | 
 |