CODES95, Education Santé Val d'Oise
CODES95, Education Santé Val d'Oise
agrandir le texte initialiser diminuer le texte initialiser initialiser
Recherche avancée
Recherche

Rapport moral du Président (Année 2009) ( 20/05/2010 )

Ce rapport moral a été présenté au cours de l’Assemblée générale du CODES95 le 10 mai dernier.

Mesdames, Messieurs,

 

Voilà maintenant deux ans que le CODES95 réoriente son organisation et son fonctionnement avec l’objectif d’être en phase avec la nouvelle organisation voulue par l’Etat et la refonte des financements, tout en agissant au plus près des besoins des acteurs de terrain.
Il me semble que cet défi est en grande partie relevé, même si la situation demeure fragile et dépend encore de décisions de nos financeurs majoritaires que nous ne pourrons peut-être pas maîtriser.
Depuis le mois d’avril,  l’Agence Régionale de Santé est en marche et son directeur général Claude EVIN -que j’ai rencontré en février- a la lourde tâche de refondre l’organisation en Ile de France de la santé publique.

La prévention et l’éducation pour la santé en sont malheureusement une toute petite partie. Avec les autres partenaires de l’éducation pour la santé, nous restons donc vigilants, et nous suivons le travail de l’ARS pour réussir l’intégration d’une politique territoriale de la prévention dans un contexte de régionalisation à marche forcée. Comme vous le savez, même si nous restons très engagés dans cette dynamique régionale, nous serons toujours là pour défendre la pertinence de l’échelle départementale et la prise en compte des données de santé de nos quartiers comme de nos villages.

Quelle place pour demain des promoteurs locaux ? Quelle place pour demain des besoins spécifiques des populations locales ? Quelle place pour demain dans la contractualisation ?

Face à ces questions et bien d’autres, avec Isabelle Beulaigne, l’équipe qui l’entoure, les membres du bureau et du conseil d’administration, nous sommes engagés dans une démarche qualité dans laquelle chacun apporte sa compétence et son savoir-faire. Que toutes et tous en soient ici remerciés.

 

Hussein Mokhtari

 



 | 
 |